Vous cherchez un Auteur ?

samedi 14 mars 2015

1, rue des petits-pas - Nathalie Hug

Quatrième de couverture : 
Lorraine, hiver 1918-1919. Dans un village en ruines à quelques kilomètres du front, une communauté de rescapés s’organise pour que la vie continue.
Louise, seize ans, est recueillie au 1, rue des Petits-Pas par une sage-femme qui va lui transmettre son savoir: accoucher, bien sûr, mais aussi lire et écrire, soigner les maux courants et, enfin, être l’oreille attentive de toutes les confidences. Mais dans ce village ravagé par la guerre et isolé du monde, les légendes nourrissent les peurs, et la haine tient les hommes debout. Ces peurs et cette haine, Louise va devoir les affronter car elle exerce son art dans l’illégalité, élève un enfant qui n’est pas le sien, aime un être qu’elle n’a pas le droit d’aimer, et tente de se reconstruire dans cet univers où horreur et malveillance rivalisent avec solidarité et espoir.


Ma "touche" perso :


RDV SUR MON NOUVEAU BLOG POUR LIRE L'ARTICLE !

Palmarès de l'AUTEUR:
Compagne de Jérôme Camut, Nathalie Hug a signé avec lui "Prédation et Stigmate", les deux premiers volets de la trilogie des voies de l'ombre, ainsi que "Les éveillés".
Mars et juin 2004, Jérôme Camut publie les deux premiers tomes de la tétralogie "Malhorne" aux éditions Bragelonne. Nathalie Hug se les procure et, bouleversée par sa lecture, décide de contacter l’auteur. Ils ne se quitteront plus et commencent très vite à écrire ensemble.
Naît ainsi "EspylaCopa", une nouvelle Fantastique publiée dans Fantasy 2006 aux éditions Bragelonne. Puis le thriller "Prédation", premier opus de la trilogie les Voies de l’ombre, aux éditions Télémaque. Depuis leur mariage en 2006, les deux auteurs consacrent leur vie à l’écriture
Les Éditions Calmann-Lévy ont publié "Les Éveillés" en 2008, "3 fois plus loin" en 2009 et "Les Yeux d'Harry" en 2010.
Dans son premier roman solo, "L'enfant-rien", elle a imaginé un personnage naïf et inquiétant, à la voix singulière, aux questionnements bouleversants.
Suivront " La demoiselle des tic-tac" et "1, rue des petits-pas". 
                                        
Mon Score !





4 commentaires:

  1. "On approche la femme", joliment dit. La sensibilité que tu mets dans tes chroniques me touchent régulièrement. Voilà déjà plusieurs lectures dont je partage l'avis (euh à part le doudou divin). Et bien "vilaine fille" tu es encore une tentatrice douée puisque tu touches mes cordes sensibles ! Bravo :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cela me fait plaisir :) j'essaie autant que possible de mettre mon ressenti et non d'éplucher le livre . bises

      Supprimer
    2. c'est comme cela que j'aime les billets ! Juste laisser ton ressenti et donner l'envie de lire et de partager. bisettes de dimanche

      Supprimer