Vous cherchez un Auteur ?

mercredi 26 août 2015

Burn-Out - Didier Fossey


Paris. Avril 2014. Une série de vols d'objets d'art a lieu dans les cimetières parisiens. La police est sur le coup mais, lors d'une nuit de planque, un policier se fait assassiner. Pas de témoins. Peu d'indices. Ses collègues présents sur place n'ont rien vu. Boris Le Guenn, chef de groupe de la B.A.C. au 36 quai des Orfèvres, est saisi de l'affaire. Malgré son manque d'effectifs et plusieurs enquêtes à gérer, il devra en plus faire face à la descente aux enfers d'un de ses hommes... Le temps passe. Les vols se multiplient, les crimes aussi et les pistes sont dérisoires. Boris Le Guenn et son équipe doivent mener à bien ces affaires, non sans danger pour eux, tant sur le plan professionnel que personnel. C'est un monde désenchanté, un monde dans lequel l'histoire ne se termine ni bien ni mal, elle se termine c'est tout. Certains flics boivent pour oublier, d'autres ont une démarche plus radicale, violente, imprévisible. Burn out, nuits de planques et de filoches. Ça pue la clope, le sang et la sueur de ceux qui veillent sur la population. Ces flics, obsédés par leur boulot, à qui on demande de laisser au vestiaire leurs problèmes personnels, sont vite rattrapés par leurs démons et leur paquetage s'alourdit de quelques cauchemars...

Voici le regard croisé d'un roman ! Entre un invité et moi-même. Aujourd'hui, Guillaume du blog "Tribulations d'une vie"me fait le plaisir d'être mon invité. Guillaume, c'est mon pote de salons. Un véritable gentil avec un cœur énorme! Quelqu'un qui mérite d'être connu. (Un peu comme mon petit frère !). Et en plus son blog est super .. Bref à suivre et à aimer !!! 

Si tu te présentais.....

Guillaume :  Hello, moi c’est Guillaume et depuis maintenant 3 ans je me suis lancé dans l’aventure du blogging en ouvrant « Tribulations d’une Vie ». Depuis ce jour il a déménagé une fois mais il a surtout bien profité. Les nombreuses rencontres avec des amis aussi passionnés que moi ont eu pour impact une diversification de mes lectures. Alors qu’au début le blog ne se nourrissait que romans contemporains, aujourd’hui se sont ajoutés les thrillers/policiers mais aussi les romans Young Adult et peut-être bientôt une section jeunesse. C’est ma PAL qui va être contente.
Parfois je prends ma caméra et vous parle de mes lectures à travers une vidéo. Ça m’amuse beaucoup mais mon cœur penchera toujours pour l’écriture de chroniques.  


Pourquoi ce livre?

G Parce que cela fait maintenant plusieurs mois qu’il attendait sagement dans ma PAL. Lorsque Stéphanie m’a proposé une Lecture Commune et que nous avons fait la liste des titres que nous avions en commun, j’y ai vu l’occasion de découvrir ce roman qui me faisait envie depuis sa réception mais que je ne prenais pas le temps de lire. C’est chose faîte et j’en suis ravi.


M :  J'ai pioché dans la PAL de Guillaume. Il y en avait plusieurs en commun et notre choix s'est porté sur celui-là ! (je constate que l'on dit la même chose ....pffffff aucune imagination!)

L'auteur est-il un illustre inconnu pour vous ou au contraire un fidèle de votre bibliothèque ?

G : Malgré plusieurs romans publiés, « Burn Out » m’a fait découvrir l’auteur. Après quelques recherches, j’ai découvert d’autres titres de sa plume, Tr@que sur le web » en autre. Pourquoi ne pas se laisser tenter à l’avenir par ces autres publications.

M :  Je n'ai jamais rien lu de cet auteur. Après, j'ai lu quelques avis de ce roman sur les réseaux sociaux mais pas plus d'information ( ah si j'ai appris que c'est un ancien flic)

En un mot, votre ressenti …

G Instructif !

M :  Dramatique


Et si on devait approfondir en quelques lignes.

G En ouvrant « Burn Out » je pensais me plonger dans un bon polar français, le suivi d’une enquête policière au rythme soutenu. Il y a certes la présence de cette enquête mais selon elle n’est que secondaire, sans en être inintéressante pour autant. Elle sert de toile de fond à l’auteur afin qu’il nous expose les dessous du métier de flic, de l’impact de cette profession sur leur vie personnelle, sentimentale, familiale et surtout sur leur santé mentale. J’ai beaucoup apprécié d’être plongé dans cette intimité, dans l’envers du décor, de découvrir la face cachée et les risques du métier qui ne sont pas souvent exposés aussi explicitement. Un beau coup de maître pour un roman à la fois palpitant et émouvant.


M :   En dehors de l'histoire principale, une intrigue policière bien menée mais qui ne vous tient pas en haleine non plus, il y a surtout l'histoire de ces hommes et femmes qui jour après jour font leur travail au détriment de leurs vies. Petit à petit, ce boulot empiète sur un quotidien, sur une vie familiale, sur la vie en dehors du commissariat. Sournoisement, il isole ces policiers tout en leurs mettant une grande pression. Pression pour accomplir une tache difficile, pression d'un entourage en manque de la personne aimée et pression par une hiérarchie de plus en plus exigeante. Comment ne pas craquer ! Ce roman, est un cri du cœur. Je ne pourrais dire si c'est réaliste ou pas, mais lorsque l'on regarde le nombre de suicide (55 pour l'année 2014 d'après le gouvernement) j'aurais tendance à y croire. 

Serait-ce un livre que vous conseillerez ?

G :  
Sans hésitation, en prévenant que le contenu peut surprendre.


:  En toute honnêteté, je ne sais pas ! L'intrigue n'est, à proprement parlée, pas assez ardue et je ne suis pas certaine qu'il me reste en mémoire suffisamment longtemps pour lui faire une bonne pub. Toutefois si un jour, la conversation tombe sur la dépression et les conditions de travail des flics alors.....certainement.... 

Quel titre auriez-vous donné à ce livre si vous en étiez l'auteur ?

G : 
Exercice difficile. Je dirais « L’envers du décor » mais sans conviction aucune.

M :  A bout ! (je tiens à préciser à cet instant, que l'exercice n'est pas facile !!!! pour ceux qui se moque au fond de la classe !!!) 
Je viens de lire le commentaire de Guillaume et je trouve qu'il copie un peu, Maîtresse ......

Que pensez-vous de la couverture du roman ? est-elle bien choisie ?

G : 
J’aime beaucoup le travail des Editions Flamant Noir sur les couvertures de leurs publications. Celle de « Burn Out » ne déroge pas à la règle. Elle nous plonge bien dans l’univers de Didier Fossey dans ce roman.

M : Je la trouve très bien !!!! Le flic dans l'ombre, cette position des lettres du titre ...elle est assez attirante.

Disons que vous êtes avec l'auteur, fauteuil, café...L'ambiance parfaite pour des petites confidences. Vous êtes bien. Vous lui parleriez de quoi ?

G : 
Ma curiosité et mon intérêt pour les faits exposés dans le roman quant à la pression du métier de flic sur la vie personnelle me pousseraient à lui en demander plus sur son histoire personnelle et surtout sur son passé professionnel à la brigade anticriminalité de nuit du 13e à Paris. Est-ce que « Burn Out » est un livre confession ? Sont-ce des expériences vécues qui nous sont transmises dans cet ouvrage ? Quel est la réalité d’un flic de nuit ? Bref je pense qu’il n’y aurait pas beaucoup de silence si telle m’en était donnée l’occasion.

M :  Eh bien de "flics" justement ! L'auteur en est un ! je crois que même si on a arrêté ce boulot, on le reste d'une façon ou d'une autre ... Je lui demanderais en quoi ce travail est chronophage et si pour lui il y a moyen d'améliorer ces conditions de travail afin de mieux concilier la profession et la vie perso.

Le mot de la fin à l'invité du blog ...

G : 
S’il ne devait y en avoir qu’un, MERCI serait une évidence. Merci à Stéphanie pour cette petite lecture commune, fort sympathique. Toujours un plaisir d’entreprendre un projet avec elle ! Merci à Nathalie, grande prêtresse de Flamant Noir Editions qui m’a gentiment envoyé ce roman. Merci à Didier Fossey pour nous permettre de découvrir « l’envers du décor » (oui j’y tiens à ce titre finalement ^^).
Stéphanie je ne pense pas que tu me contredises si je termine en proclamant que nous avons atteint notre cible !!

6 commentaires:

  1. Ah elle est chouette cette lecture commune ! Vous m'avez grave donné envie de le lire :-)
    La bise à tous les deux ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci David !!! j'ai hâte d'avoir ton retour sur ce roman :) curieuse, je suis .....

      Supprimer
  2. Merci à vous pour ce retour ! Et merci de vos compliments quant au travail du Flamant Noir.
    Sympa !
    Nathalie ( La grande prêtresse... ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flamant Noir fait parti des maisons d'Editions qui sont devenues incontournables !!! Merci pour votre passage sur ce blog :)

      Supprimer
  3. Bravo à tous les deux. Je le voulais déjà mais là vous m'avez encore plus convaincu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors j'attends ton retour Anne Ju ;) Merci!

      Supprimer