Vous cherchez un Auteur ?

mercredi 27 janvier 2016

A vous de trouver ma prochaine lecture !

EDIT : Suite à vos votes ma lecture sera donc Femme qui écoute avec 7 voix ! (Féroces 6 , Le vase où meurt cette verveine 4Fleur de cimetière 2 et Le secret du père Brown 2)

Merci encore d'avoir participé ! on se donne RDV le mois prochain pour une nouvelle sélection !



Aidez moi à choisir "votre" futur chronique ! Pour cela vous devez me dire ce que je vais lire  pour le mois de février ???

Le mois dernier , c'était "Les larmes de Pancrace" qui avait remporté tous les suffrages, d'ailleurs ma chronique est ici ..

Donc voici les 5 romans présent dans ma PAL que je choisis de mettre en compétition ce mois-ci . Je vous ferai une chronique sur le roman qui aura été le plus plébiscité . Je vous laisse jusqu'à samedi pour faire votre choix.

Voila ma petite sélection  :

Parce que leurs enfants ne peuvent les héberger ensemble lorsque Zika doit aller se faire soigner le cœur, Joseph et elle se retrouvent séparés après plus de cinquante-six années de vie commune.
Lui est accueilli chez leur fils Gauthier à Montfort, elle chez leur fille Isabelle à Paris. Commence alors entre eux une relation épistolaire qui voit s’éloigner la perspective de leurs retrouvailles et se déliter leur univers.
En se rebellant contre cette séparation forcée, Zika et Joseph découvrent la face cachée de leurs enfants et leurs propres zones d’ombre. Jusqu’au drame final, où ils devront affronter le désastre humain qu’ils ont engendré.


Lorsque Tom et Abby finissent par se résigner à organiser des funérailles, leur fille Caitlin a disparu depuis quatre ans déjà. Elle aurait eu seize ans. Le lendemain de la cérémonie, Caitlin est retrouvée par la police. Elle rentre chez elle mais refuse de dire quoi que ce soit de l’homme qui l’a séquestrée pendant toutes ces années... Un thriller radical en forme de huis clos familial étouffant.


Les Goolrick étaient des princes. Et tout le monde voulait leur ressembler. C'étaient les années 50, les femmes se faisaient des coiffures sophistiquées, elles portaient des robes de taffetas ou de soie, des gants et des chapeaux, et elles avaient de l'esprit. Les hommes préparaient des cocktails, des Gimlet, des Manhattan, des Gibson, des Singapore Sling, c'était la seule chose qu'ils prenaient
au sérieux. Dans cette petite ville de Virginie, on avait vraiment de la classe, d'ailleurs on trouvait son style en lisant le New Yorker. Chez les Goolrick, il y avait trois enfants, tous brillants. Et une seule loi : on ne parle jamais à l'extérieur de ce qui se passe à la maison. A la maison, il y avait des secrets. Les Goolrick étaient féroces. Comparé à William Styron et Flannery O'Connor, Robert Goolrick a créé avec son premier roman, Féroces, un de profundis sudiste, dans lequel un fils ne survit pas tout à fait aux crimes du père, même quand il piétine sa tombe avec des chaussures anglaises. 


« J’essaie d’entrer dans le meurtrier […], pensant ses pensées, luttant avec ses passions, jusqu’à me retrouver tapi, aux aguets, dans la posture même de la haine qui l’habite. » Telle est la méthode du père Brown, le prêtre détective qui dénoue les intrigues des nouvelles de ce recueil : « L’homme invisible », « La ruelle mystérieuse », « Le livre maudit » et « Le secret du père Brown ». Avec son art du paradoxe et sa silhouette inattendue dans le Londres des années 1920, il est l’un des héros les plus mémorables de la littérature policière et fait de Chesterton l’héritier de Dickens et de Stevenson.



Joe Leaphorn est un policier d'origine indienne à la double culture et selon son créateur "un personnage de synthèse". Pour débusquer les coupables, il allie à la parfaite connaissance des coutumes de son peuple une maîtrise des méthodes policières modernes. Dans sa première aventure de La Trilogie Jœ Leaphorn, La Voie de l'ennemi, il part à la recherche d'un petit délinquant et retrouve son cadavre sur une piste de la réserve. Dès lors, il se pose deux questions : qui a commis ce meurtre, et pourquoi la victime a-t-elle été exposée au grand jour ? Il trouvera les réponses en affrontant le Loup Navajo, un "porteur de peau" qui a décidé de se consacrer au mal.

Dans sa seconde apparition, Là où dansent les morts, Jœ mène une enquête difficile pour retrouver le Petit Dieu du Feu, un jeune garçon issu d'une tribu zuñi qui a disparu. Là encore, il est confronté à des archéologues et trafiquants de tous poils.

Dans le dernier volume de cette trilogie, Femme qui écoute, un vieillard malade, Hosteen Tso, fait appel à Margaret Cigaret, une "femme qui écoute" aveugle. En lui posant des questions, elle doit pouvoir déterminer comment le soigner. Profitant du moment où Margaret entre en transes, un inconnu assassine sa jeune nièce Anna qui lui servait de guide, ainsi que Hosteen Tso. Joe se retrouve face à un cas qui défie toute logique.

Dans ces trois enquêtes de Joe Leaphorn, le propos de l'auteur reste identique : faire découvrir la nation navajo et sa culture, ses coutumes et ses croyances, ses rites et ses mythes. Tony Hillerman y réussit parfaitement et donne ainsi – à la suite d'Arthur Upfield – ses lettres de noblesse au "polar ethnologique". --Claude Mesplède


A vos votes !

18 commentaires:

  1. Femme qui écoute de Toni Hillerman5

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sabine :) Je note ton choix :)

      Supprimer
    2. Féroce de Goolrick parce que il écrit trop bien et c'est une de mes prochaines lectures

      Supprimer
    3. Je note ma Sam :) J'adore cet auteur !!! on peut en reparler pour une LC dis donc !!

      Supprimer
    4. Féroces pour le titre, je n'en connais aucun des 4

      Supprimer
  2. Le vase où meurt cette verveine trop beau! En même temps il ne faut jamais passer à côté d'un Goolrick😉

    RépondreSupprimer
  3. Le secret du père Brown de G. K. Chesterton

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Merci pour le petit mot, il ne fait pas partie des 5 livres sélectionnés mais j'aime beaucoup Elif Shafak alors je le note pour une prochaine fois ;)

      Supprimer
  5. Je vote pour Fleurs de cimetière ! Juste parce que le titre est très joli :p

    RépondreSupprimer
  6. Le Joe Hillerman, sans aucun doute! Tu m'en diras des nouvelles...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc mon tit Vincent il est pas dans les propositions celui-là !!! Et pis tu m'a deja dis Femme qui écoute sur un post :p Mdrrrrrrr

      Supprimer